|     | 

DUDELanges


Par Nicolas Clément

Résumé

Année de création :

A travers ses photographies, Nicolas Clément ne se contente pas de décrire un sujet mais plutôt d’établir des connexions entre son vécu et celui des autres. Son travail, qui prend son origine dans le documentaire, s’oriente vers un exercice de style

A travers ses photographies, Nicolas Clément ne se contente pas de décrire un sujet mais plutôt d’établir des connexions entre son vécu et celui des autres. Son travail, qui prend son origine dans le documentaire, s’oriente vers un exercice de style plus poétique, ouvert à de multiples interprétations. Les paysages développent leurs atmosphères, le temps lévite, les liens entre les images tissent une narration subtile entre des choses, des êtres et leur environnement. Le poids de la flânerie et de la méditation insuffle d’étranges histoires aux images. Si il y a quelque chose de la mise en scène dans ses derniers travaux, elle se trouve pourtant bel et bien en dehors des clichés eux-mêmes. En cela le langage de Nicolas Clément adopte une forme elliptique, proche du langage cinématographique.

Nicolas Clément est un des membres fondateurs du collectif BlowUp. Il a exposé dernièrement au Théâtre de Namur, au Museum du Botanique et à la galerie Neï Licht à Dudelange.