|     | 

PERL ODER PICA

Voir ce film
Utilisation commerciale: Utilisation privée:

Galeries éviter

Présentation

Fiction/Long métrage

Luxembourg/Autriche, 2006

Réalisation : Pol Cruchten

Production : Red Lion, Amour Fou Luxembourg

  • Durée : 90
  • Version originale : Luxembourgeois
  • Image : couleurs
  • Métrage : 2462 m
  • Format : 35mm (1.85)
  • Son : sonore

Avec Ben Hoscheit, André Jung, Nicole Max, Anouk Wagener, Luc Feit, Thierry Van Werveke, Marcello Mazzarella, Gintare Parulyte, Loic Peckels

  • Synopsis

    Au début des années 1960: Norbi a 12 ans et vit dans une petite ville industrielle avec ses parents et sa soeur. Cette année-là, il va être confronté à des mystères touchant à la sexualité et à la guerre, choses qu'il ne peut comprendre parce qu'à l'époque on n'explique rien aux enfants. Entre son père, propriétaire d'une librairie-papeterie, et très autoritaire, l'instituteur Treines qui distribue gifles et punitions à l'école et Monsieur Pinato que Norbi soupçonne d'être l'assassin de la rue des Hauts-Fourneaux, il va de plus devoir résoudre le mystère de la lettre "P" que son père inscrit regulièrement dans son agenda. Et puis, il y a Fred, qui parle de nazis, de réfractaires et de "Gielemännercher" (collaborateurs)...
  • Equipe technique

  • Sortie

    • Sortie luxembourgeoise: 13 octobre 2006
    • Sortie en Allemagne: 25 décembre 2008
    • Sortie en France (sous le titre Petits secrets: 6 mai 2009

Générique

  • Interprètes

    • Ben HOSCHEIT (Norbi)
    • André JUNG (Eugène Welscheid)
    • Nicole MAX (Irène Welscheid)
    • Anouk WAGENER (Josette)
    • Luc FEIT (M. Treines)
    • Pendelmeyer (Thierry VAN WERVEKE)
    • Myriam MULLER (Tata Zëss)
    • Marcello MAZZARELLA (M. Pinato)
    • Elena ARVIGO (Mme Pinato)
    • Loïc Peckels (Aloyse)
    • Yan GILLEN (Fred)
    • Gintare PARULYTE (Marie-Lou)
    • Johannes SILBERSCHNEIDER (M. Paschulke)
    • Steve KARIER (curé)
    • Sam HANBURY (Guy Treines)
    • Christiane RAUSCH (soeur Bernadette)
    • Claire THILL (soeur Maria)
  • Générique

    • Productrice déléguée: Jeanne GEIBEN
    • Scénario: Viviane THILL, d’après le roman Perl oder Pica de Jhemp Hoscheit, publié aux Editions Schortgen
    • Image: Jerzy PALACZ
    • Décor: Manu DEMOULLING
    • Montage: Thomas WOSCHILTZ
    • Musique originale: Angélique et Jean-Claude NACHON
    • Son: Carlo THOSS
    • Conseillère artistique: Bady MINCK
    • Costumes: Isabelle Dickes
    • Maquillage: Claudine MOUREAUD – Sonorisation: Wolfgang SPANNBERGER, Balou FAHRNER
    • Mixeur: Eckart GOEBEL
    • Directrice de production: Ragna Arny LARUSDOTTIR
    • Producteur exécutif: Jean-Claude SCHLIM
    • Coproducteurs: Gabriele KRANZELBINDER, Alexander DUMREICHER
    • IVANCEANU
    • Première assistante réalisateur: Laurence REXTER-BAKER
    • Deuxième assistant réalisateur: Alex BROWN
    • Troisième assistant réalisateur: Finnur Dor THORDARSON
    • Scripte: Max JACOBY
    • Premier assistant caméra: Carlo THIEL
    • Deuxième assistant caméra: Nikos WALTER
    • Assistant son: Philippe KOHN
    • Chef électricien: Gilbert DEGRAND
    • Chefs machinistes: Stéphane THIRY, Nils MOREAU
    • Premier assistant décorateur: François DICKES
    • Ensemblière: Gogo GOLINSKI
    • Chef constructeur: Frinn LORENZ
    • Accessoiriste: Barbara PRATI
    • Coiffeur: René JORDAN Maquilleur: Frédo Roeser
    • Casting figuration: Michelle MULLER
    • Govinda VAN MAELE
    • Michèle HEUSBOURG
    • Régisseurs généraux: Pascale NOEL, Stéphane WASILA
    • Responsable effets spéciaux: Olivier DE LAVELEYE
    • Coordination de production: Michelle MULLER
    • Secrétaire de production: Jessica REAVIS
    • Attachées de presse: Laura SCHROEDER
    • Alena BREYER
    • Directrice de post-production: Gabriella REISINGE
    • Photographe de plateau: Steve BRAUN
    • Making of: Govinda VAN MAELE, Christophe WAGNER
    • Production: Red Lion, Amour Fou Filmproduktion
    • Avec la participation d' Eurimages, Osterreichisches Filminstitut, Filmfonds Wien, ORF Film/Fernseh-Abkommen, MEDIA Plus Programme de l’Union Européenne
  • Avec la participation du Fonds de soutien à la production audiovisuelle du Grand-Duché de Luxembourg 

Réception

  • Prix

    • Prix du public, Lëtzebuerger Filmpräis 2007
  • Bibliographie

    • Tageblatt, 16/17 juillet 2005
    • Tageblatt, 18 juillet 2005
    • Journal, 19 juillet 2005
    • Tageblatt, 21 juillet 2005
    • Le Quotidien, 23/24 juillet 2005
    • Le Quotidien, 4 août 2005
    • Woxx, 5 août 2005
    • Journal, 5 août 2005
    • Luxemburger Wort, 12 août 2005
    • Télécran 33/2005
    • Télécran, 42/2006
    • D'Land, 13 octobre 2006
    • Télécran, 43/2006
    • european-films.net, 18 octobre 2006
    • Den neie Feierkrop, 3 novembre 2006
    • Bright Lights Film Journal, mai 2007
    • Film-Dienst, 1er janvier 2009

Synopsis complet

Jeune adolescent de 12 ans, Norbi vit à Esch/Alzette avec ses parents et sa sœur. Nous sommes en 1962 et l’éducation est encore rigide : entre un professeur distribuant facilement les claques et un père maniant la baguette et les préceptes religieux pour se faire obéir, Norbi et sa sœur Josette doivent se plier à des règles strictes. Norbi doit de plus faire régulièrement face à son incontinence nocturne, soignées par le pendule du médium Meyer, et les brimades de ses camarades. Mais bientôt, le jeune garçon se passionne pour cette lettre « P » qui rythme mystérieusement le livre de comptes de la papeterie familiale. Il enquête sur le nouveau locataire, Pinato, qu’il croit coupable du meurtre qui a eu lieu à quelques rues. Mais ne serait ce pas également un code pour désigner les allemands nazis, ou leurs collaborateurs luxembourgeois, que le père semble tant mépriser ? Il refuse d’ailleurs que son fils fréquente Fred, un adolescent dont le père serait l’un des leurs, un « Gielemännchen »… Alors Norbi, entrainé par son nouvel ami, se venge et peint le mot "Gielemännchen" sur la devanture de la boutique familiale. Blessé par l’accusation, le père défend son honneur devant ses clients. Mais dans l’intimité, cela ne va pas mieux : son épouse, la discrète Irène, lui reproche d’être trop autoritaire avec leur fille de 16 ans. Norbi comprend peu à peu : le « P » n’est rien d’autre que « période», c'est-à-dire la surveillance des signes que sa sœur n’est pas enceinte ! L’adolescent est furieux contre les adultes qui l'ont berné, selon lui. Et lorsque Meyer revient pour trouver le coupable de l’inscription diffamatoire, Norbi ne nie pas et avoue tout à son père en l’accusant d’être intolérant. Cette opposition fait grandir Norbi, qui s’apprête cette fois à passer des vacances scolaires plus libres.