|     | 

NUITS D'ARABIE

Voir ce film
Utilisation commerciale: Utilisation privée:

Galeries éviter

Présentation

Fiction/Long métrage

Luxembourg-Belgique-Autriche, 2007

Réalisation : Paul Kieffer

Production : Samsa Film, Artémis Productions, Allegro Film

  • Durée : 114
  • Version originale : Français, Luxembourgeois, Arabe
  • Image : couleurs
  • Son : sonore

Avec Jules Werner, Sabrina Ouazani, Anne-Marie Solvi, Marco Lorenzini, Pol Hoffmann

Générique

Interprètes

  • Jules WERNER (Georges Turmes)
  • Sabrina OUAZANI (Yamina)
  • Anne-Marie SOLVI (Nicole)
  • Marco LORENZINI (Le père)
  • Pol HOFFMANN (Jempi)

Générique

  • Produit par: Claude WARINGO
  • Scénario: Paul KIEFFER, en collaboration avec Philippe BLASBAND
  • Directeur de la photographie – cadreur: Jean-Louis SONZOGNI
  • Premier assistant caméra: Carlo THIEL
  • Opérateur Steadycam: Olivier MERCKX
  • Assistant vidéo: Mirko SOISSON
  • Photographe de plateau: Jessica THEIS
  • Making of: Frédéric FICHEFET
  • Musique: Jeannot SANAVIA
  • Premier assistant réalisateur: Christophe VERDONCK
  • Deuxièmes assistants réalisateur: Alex BROWN, Bahia BENCHEICKH EL FEGOUN
  • Scriptes: Anne VAN HOVE, Smail HAMANI
  • Directeurs de casting: Katja WOLF, Gerda DIDDENS, Djamel BOUABOUB, Amira MERAKCHI
  • Son: Carlo THOSS, Thomas GAUDER
  • Décors: Véronique SACREZ, Ramdame KACER
  • Assistantes décors: Audrey DHYVERT, Samia ZAIT
  • Accessoiristes: Manu DEMOULLING, Kamel SMAILI
  • Constructeurs: Luc RIDREMONT, Julie RIDREMONT, Fred JESSON
  • Peintre: Thierry HOUYOUX
  • Costumes: Magdalena LABUZ, Fatiha BENSLIMANE
  • Habilleuse: Peggy WURTH
  • Maquillage: Katja REINERT, Claudine MOUREAUD
  • Chef électricien: Christophe COIC, Boudjemâa MEDHAOUI
  • Electriciens: Louis Vincent RIOS, Kamel AICI
  • Chef machiniste: Nunes Neto ORNEI
  • Machiniste: Youcef AMEUR
  • Régisseurs généraux: Patrick BLOCMAN, Hakim SIAMEDH
  • Régisseurs adjoints: Marie COURTEL, Ahmad BERRAHIMA
  • Directrice de production: Brigitte KERGER-SANTOS
  • Coordinatrices de production: Catherine GAUL, Sadia SADOU
  • Directeur de post-production: Jean-Luc ZEHNTER
  • Monteur image: Thierry FABER
  • Monteuse son: Ingrid RALET
  • Mixeur: Thomas GAUDER
  • Production: Samsa Film
  • Coproduction: Artemis Productions, Patrick QUINET, Allegro Films, Helmut GRASSER
  • Production exécutive Algérie: BL Films, Lofti BOUCHOUCHI
  • Producteurs associés: Jani THILTGES, Entre chien et loup, Araneo Belgium
  • avec la participation du Tax Shelter du gouvernement fédéral de Belgique, Osterreichisches Film Institut, Programme Media de la commission européenne, Action préparatoire de la commission européenne, Ateliers d’écriture d’Equinoxe TBC-Vienne 2005
Avec la participation du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle du Grand-Duché de Luxembourg

Réception

  • Prix et Festivals

    • Prix du Film Luxembourgeois
    • Prix de la Sacem pour le compositeur du film Jeannot Sanavia
    • Sélectionné pour représenter le Luxembourg au Oscars 2009, catégorie “Meilleur Film Etranger”
    • Festival du Film Francophone de Namur
    • Camerimages Festival (Lodsz, Pologne)
    • Dubaï International Film Festival
    • Semaine Francophone du Film de Strasbourg
    • EU Film Festival de Prague
    • EU Film Festival de Chicago
    • Festival Diagonale (Graz, Autriche)
    • Festival du Film Francophone de Bratislava
    • Festival du Film Francophone de Varsovie
    • Houston Worldfest, Competition, Section « International Visions »
    • Ischia Film Festival
    • “Variety Critics Choice”, Festival de Karlovy Vary
    • Festival International du Film d’Alexandrie
    • Flanders International Film Festival de Gand
    • Festival Coolpolitics (Amsterdam)
    • 4FF-Borderlands International Film Festival (Bolzano-Italie)
    • Festival de Mannheim-Heidelberg / Compétition internationale
    • Projections à l’AFM (American Film Market) de Los Angeles dans le cadre de la soumission aux Oscars
    • Talling Black Nights Festival
    • Palms Springs International Film Festival, Section « Oscar Buzz »
    • Festival du Film romantique européen “Romance in a Can”, Miami
    • Grenzland Filmtage$Selb (Allemagne)
    • UGC – Eurociné 27 (Lyon, Rome, Bruxelles)
  • Bibliographie

    • D'Land, 6 décembre 2006
    • La Voix, 7 décembre 2006
    • Le Quotidien, 7 décembre 2006
    • Le Jeudi, 14 décembre 2006
    • El Watan, 1er janvier 2007
    • Revue, 3 novembre 2007
    • Télécran, 10 novembre 2007
    • Le Jeudi, 15 novembre 2007
    • D'Land, 16 novembre 2007
    • L'Essentiel, 16 novembre 2007
    • Le Quotidien, 16 novembre 2007
    • Revue, 17 novembre 2007
    • Variety, 22 décembre 2007

Synopsis complet

Georges, 28 ans, employé aux Chemins de fer, vit toujours dans la maison familiale à Bonnevoie où il s’occupe de son père handicapé. Fiancé à Nicole, une jeune infirmière, Georges joue du baryton dans la fanfare locale et il est gardien de but dans l’équipe de foot des Chemins de Fer.\nYamina, 22 ans, est étudiante en médecine et suit des cours à l’université de Nancy, c’est du moins ce qu’elle raconte à Georges. Et elle lui parle aussi des difficultés de sa famille en Algérie, des massacres dans le Grand Sud, près du village de Tabelbala, dans les années 1990, là où elle a passé son enfance. Yamina se dit persécutée et Georges la cache dans un abri qu’il possède dans un jardin communautaire près de la ville. Durant les quelques semaines que Yamina y passe, la compassion de Georges se transforme : fascination, amitié… peut être même de l’amour. A l’insu de Nicole et de son père, il passe de plus en plus de temps avec Yamina.

Puis, Yamina disparaît, laissant Georges complètement désorienté. Tentant de découvrir ce qu’il lui est arrivé, Georges rencontre d’anciennes connaissances de Yamina. Au fur et à mesure, il s’aperçoit qu’il connait Yamina beaucoup moins bien qu’il ne le pense. Chacun semble avoir une version différente de la vie de la jeune Algérienne.

Finalement, Georges est persuadé qu’il doit aller à Alger afin de la sauver. Mais arrivé dans la capitale algérienne, le jeune homme est contraint de descendre encore vers le sud, pour gagner Tabelbala. Sonné par le soleil, déshydraté, obsédé par l’attentat d’un bus dans lequel il pensait avoir vu son amie un peu plus tôt, et désormais sans papiers, Georges marche vers Yamina, qui semble s’éloigner de plus en plus. Dans ses contrées si lointaines, dont il ne saisit ni les codes ni la langue, Georges comprend que sa Yamina n’était qu’une illusion.
(source: Samsa Film)