|     | 

MISS MONTIGNY

Voir ce film

Utilisation commerciale:

Galeries éviter

Présentation

Fiction/Long métrage

Belgique - Luxembourg - France, 2007

Réalisation : Miel Van Hoogenbemt

Production : Samsa Film, Ipso Facto Films

  • Durée : 100
  • Version originale : Français
  • Image : couleurs
  • Métrage : 2756
  • Format : 35mm (1.85)
  • Son : sonore

Avec Ariane Ascaride, Sophie Quinton, Johan Leysen

  • Synopsis

    A Montigny, la jeune Sandrine rêve d'ouvrir un salon d'esthétique. Sa mère la pousse à fond à réussir là où elle a échoué. Sandrine entend parler d'un concours visant à élire Miss Montigny. Elle s'inscrit, persuadée que si elle gagne, elle obtiendra la confiance des banquiers et une notoriété propre à attirer sa future clientèle...(www.cinefilmlcom)
  • Equipe technique

  • Sortie

    • Sortie France: 2 mai 2007

Générique

  • Interprètes

    • Sophie QUINTON (Sandrine)
    • Ariane ASCARIDE (Anna)
    • Johan LEYSEN (Jean)
    • Fanny HANCIAUX (Gianna)
    • Sophie DEWULF (Amina)
    • Yannick RENIER (Paolo)
    • Alain ELOY (Marc Rivière)
    • Olivier MASSART (Christian Devos)
    • Martine GODARD (Eva)
    • Agathe CORNEZ (Catherine)
    • Delphine YSAYE (Valérie)
    • Valérie BODSON (La gestionnaire)
    • Hicham SLAOUI (Nourdine)
    • Jean-François WOLFF (Francis)
    • Tony D’ANTONIO (Le proprio)
    • Patrick HASTERT (Le patron d’Anna)
    • Willy LOEDTS (François)
    • Francine LAFINEUSE (La vendeuse)
    • Alice TOEN (Mathilda)
    • William ISMAEL (Arthur)
    • Magali DAHAN (Cécile) Ségolène SCHMITT (Nathalie)
    • Koraline DE BAERE (Yvette)
    • Hélène CASPAR (Maxime)
    • Cynthia GILLET (Pamela)
    • Christelle ZANINI (Elisabeth)
    • Nicolas SCHUMACHER (Dimitri)
    • Michel MEINGUET (L’arbitre)
  • Générique

    • Scénario : Gabrielle BORILE
    • Directeur de Photographie : Nigel WILLOUGHBY
    • Musique originale : Molly NYMAN ; Harry ESCOTT - Chansons originales : Axelle RED
    • Montage image : Ludo TROCH
    • Montage son : Paul HEYMANS
    • Son : Carlo THOSS
    • Mixage : Thomas GAUDER
    • Décors : Véronique SACREZ
    • Costumes : Magdalena LABUZ
    • Directrice de Casting : Gerda DIDDENS
    • Directeur de la photographie et Cadre : Nigel WILLOUGHBY
    • Chef Décoratrice : Véronique SACREZ
    • Chef Costumière : Magdalena LABUZ
    • Chef Maquilleuse et Coiffeuse : Lorraine HILL
    • Ingénieur du Son : Carlo THOSS
    • Monteur Image : Ludo TROCH
    • Monteur Son : Paul HEYMANS
    • Mixage : Thomas GAUDER
    • 1er Assistant Réalisateur : Fabrice COUCHARD
    • Scripte : Christine FERRER
    • Directeurs de Production : Claude ALBOUZE ; Sébastien DELLOYE
    • Assistante de production : Marie POPOVITCH
    • Stagiaire de production : Héléna FAGES
    • 2e assistant réalisateur : Christophe VERDONCK
    • Stagiaire réalisation : Benoît GIORGINI
    • 1er assistant opérateur : Alex REID
    • 2ème assistant opérateur : Alysia MACIEJOWSKA
    • 1er assistant opérateur renfort : Wolfgang WESEMANN
    • Retour vidéo : Anne DECROLY
    • Chef électricien : Marcel BULTERYS
    • Electriciens : Christian WOLFS ; Bruno DUSSART
    • Groupman : Alain PEETERS
    • Renforts : Terry BULTERYS ; Gil DELVENNE ; Laurent EVERAERTS ; Michel MESMAERKER ; Bruno MOONS ; Cyran VAN DEN HOVE ; Bruno VERSTRAETE ; Jose PINTO DE JESUS
    • Chef machiniste : Tom OVERSTEIJNS
    • Machiniste : Hatuey SUAREZ
    • Stagiaire : Yvan COENE
    • Renforts : Julien COVENS ; Dominique DEGAND ; Xavier SERVAIS ; Olivier GOELEN ; Dimitri DOULKERIDIS ; Temoudine JANSSENS
    • Perchman : Philippe KOHN
    • Stagiaire son : Jean-Philippe DUMONT
    • 1re assistante décoratrice : Anna FALGUERES
    • Ensemblier : Thierry VAN CAPPELLEN
    • Chef constructeur : Luc RIDREMONT
    • Constructeurs : Michel GRUSELIN ; Boris KINABLE ; Pepijn VAN LOOY
    • Accessoiriste de plateau : Ivan LIPPENS
    • Rippers : Léo LIOTARD ; Stéphane BONATO ; Teddy GUILBAUD
    • Chef peintre : Thierry HOUYOUX
    • Peintre Charleroi : Geert DE MOT
    • Couturières Gogo GOLINSKY ; Amélia FERREIRA
    • Habilleuse : Pascale VERVLOET
    • Renforts habillage : Fabienne DAMIEAN ; Delphine JOLY ; Sylvie VERDIANI ; Françoise MEYER ; Pierre REICHERT ; Lara WALKER
    • Maquilleuse et Coiffeuse : Helen SPEYER
    • Renforts Maquillage : Adeline CAVALIERE ; Catherine CLARINVAL ; Aurélie ELICH ; Fredo ROESER
    • Renforts Coiffure : Lélia DELVAL ; Claudine MOUREAUD ; Joël SEILLER
    • Conseillère chant : Véronique RAVIER
    • Cascadeurs : Gilbert BATAILLE ; Alexandrine ROUX
    • Directeur de post-production : Fabian HANNAERT
    • Sons additionnels : Carlo THOSS
    • Montage des directs : Olivier MORTIER
    • Montage des musiques : Ludo TROCH
    • Assistante montage image : Michi NORO
    • Montage négatif : Peter DAVIDSON ; TRU CUT
    • Bruitage : Philippe VAN LEER
    • Post-synchronisation : Jo MASSET
    • Enregistrement post-synchro et bruitages : Thomas GAUDER
    • Recorders : Michel SCHILLINGS ; Philippe CHARBONNEL ; Etienne CARTON
    • Etalonnage : Danny HACK EQUIPE BELGIQUE Administrateur de production : Renato MATHIEU
    • Assistants de production : Fabian HANNAERT ; Pierre FOULON
    • Assistante de production R.T.B.F. : Frédérique LARMAGNAC
    • Attachée de presse R.T.B.F. : Catherine POELS
    • Extraits jeux télévisés : ARCHIVES R.T.B.F.
    • Attaché de prsse KFD : Valérie DEPREEUW
    • Régisseur général : Martine BANCKAERT
    • Régisseur adjoint : Erwan MORELLE
    • Régisseur de plateau : Leslie LENNEBERG
    • Stagiaires régie : François COURTIN ; Benoît BOQUET ; Grégoire BOURGUIGNON
    • Gardien de nuit : Jean-Yves WARGNIES
    • Chauffeur trailer : Michel MERKLEN
    • Chef de file et casting figuration : Valérie WERY
    • Runner : Noon ZERRAD
    • Repérages : Jonathan VANDENBUSSCHE
    • Photographe de plateau : Virginie SAINT-MARTIN
    • Catering : Laurent DELVILLE
    • EQUIPE Luxembourg
    • Administrateurs de production : Aurore SCHNEIDESCH ; Christian KMIOTEK
    • Assistante de production : Lélia DI LUCA
    • Secrétaire de production : Audrey BALTER
    • Comptables de production : Joana OEGO ; Patrice FIORINA
    • Régisseur général : Pascal CHARLIER
    • Régisseurs adjoints : Stéphane WASILA ; Christophe GALEOTA
    • Régisseur de plateau : Fabrice BEY
    • Régisseurs : Pascale NOËL ; Joe KOTROCZO ; Danisio SILVA ; Didier VITRY ; Sacha MILUTINOVICZ
    • Renforts régie : Sébastien NISSE ; Bob FELTGEN ; Olivier NEUMULLER ; Damien BECKER
    • Stagiaire régie : Sandrine « Aleks » NEUMULLER
    • Chauffeur : Guy DEWAEL
    • Gardiens de nuit : Ayman SHEHATA ; Ahmed SHOUMAN
    • Repérages : Christophe GALEOTA
    • Photographe de plateau : Philippe MÜLLER
    • Figuration : Valentina KATINA-CHISTOVA
    • Catering : Lorenzo PARMA ; Daniel HOLZKENNER ; Rudi IMPELLIZERI ; Fabio VALIENTE
    • EQUIPE FRANCE
    • Directrice financière : Catherine DE GUIRCHITCH
    • Assistante de production : Magali FAVREAU
    • Casting : Stéphane GAILLARD
    • Photographe de plateau : Bénédicte IMBERT
    • EQUIPE ANGLETERRE
    • Directrice de production : Hayley MANNING
    • Assistantes de production : Lesley GIBSON ; Jo NASSOR
    • Musique originale : Molly NYMAN ; Harry ESCOTT
    • Samsa FILM (Olivier CHARVET)
    • IPSO FACTO FILMS (Christine Alderson)
    • A PRIVATE VIEW (Jean-Claude VAN RIJCKEGHEM ; Mieke DE WULF)
    • ATELIERS DE BAERE (Sébastien DELLOYE)
    • R.T.B.F.-Télévision belge (Arlette ZYLBERBERG)
    • MOVIESTREAM FILMED ENTERTAINMENT (Gauthier BROZE)
    • Produit avec l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Communauté française de Belgique, et des téléditributeurs wallons
    • Avec le soutien du Vlaams Audiovisueel Fonds
    • Avec la participation de Région Wallonne ; du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle du Grand-Duché de Luxembourg ; du Centre National de la Cinématographie
    • En association avec Innvotec 6 Limited Liability Partnership

Réception

  • Festivals et Prix

    • Festival des Films du Monde, Montréal, 2005
    • Festival du Film Romantique de Cabourg, France, 2005
    • Festival International du Film Francophone de Namur, Belgique, 2005

Synopsis complet

Dans une ville d’une région pauvre et morne de la Belgique, la jeune Sandrine poursuit le rêve d’ouvrir son propre salon d’esthétique. Son job dans un supermarché, consistant à proposer aux clients des dégustations d’offres spéciales, et le travail dans le salon de coiffure de la mère de Gianna - sa meilleure copine et future associée - lui laissent peu de temps pour rénover la vieille boucherie délabrée dont elle veut faire son salon. C’est surtout sa mère Anna qui l’a encouragée à réaliser ce projet, espérant pour sa fille une vie meilleure que la sienne. Aussi Sandrine refuse d'accompagner son copain Paolo à Bruxelles où il va trouver du travail.

La réalisation de son rêve se heurte aux problèmes d’argent de sa famille : son père est un simple ouvrier, sa mère femme de ménage qui espère en vain recevoir un emprunt de la part du frère de son patron, un banquier. Sandrine décide alors de participer au concours de "Miss Montigny". La victoire ne lui apporterait pas seulement la confiance des banquiers mais aussi de la publicité pour son salon. Au grand plaisir de sa mère, elle s’inscrit au concours avec sa copine, mais indique de fausses mensurations pour être acceptée. Pendant la soirée de présélection, où elle finit par être retenue pour la finale, Sandrine fait une découverte choquante derrière les coulisses : son père trompe sa femme avec la mère de Gianna.

Suivent alors des jours de doute pour Sandrine: déçue par son père, elle se montre peu motivée aux répétitions pour le concours et critique Gianna pour lui avoir tu la relation de son père. A un match de foot où sa mère l’a envoyée pour distribuer des prospectus du concours, Sandrine se sent même embarrassée par la présence de Paolo. Mais elle retrouve vite avec lui le bonheur d’autrefois. Le soir, elle ramène à la maison sa mère soûle qui lui confie qu’elle ressent sa vie comme un échec à cause de son manque d’argent et de son mari qui la trompe – échec qu’elle veut épargner à sa fille. Pour cette raison, Sandrine, plus tard, n’a pas le cœur d’avouer à sa mère qu’elle a été éliminée du concours de Miss, l’entraîneuse ayant découvert qu’elle a indiqué de fausses mensurations. D’autant plus que son père quitte de façon soudaine sa mère, au grand désespoir de celle-ci. La situation s’aggrave de plus en plus : Sandrine est licenciée après avoir abandonné son stand au supermarché pour consoler sa mère. En plus, Gianna, entretemps enceinte, lui annonce qu’elle ne veut plus être associée à son entreprise parce que son fiancé, qui va ouvrir une boîte de nuit, lui à proposé un emploi. Après avoir été entraîné par sa mère à une liquidation dans un salon pour acheter des meubles bon marché, Sandrine n’en peut plus. Elle avoue à sa mère son élimination, ce qui déclenche une grave dispute

.Sandrine est sur le point de s’en aller pour Bruxelles mais à la gare, elle se résout à ne pas abandonner sa mère. En rentrant, elle la trouve évanouie sur le canapé après avoir avalé une surdose de médicaments. A l’hôpital, sa mère se remet vite, et Sandrine prend la décision de voir un chirurgien esthétique pour se faire opérer - seul moyen pour elle de retourner au concours. Peu de temps après une entrevue avec son père, elle se fait augmenter la poitrine.

La nuit du spectacle, Gianna réapparaît pour l’encourager et pour lui annoncer qu’elle s’est résolue à devenir quand même son associée. En outre, son père se montre et se réconcilie avec sa mère. Sandrine présente une interprétation très émouvante de la chanson « Je pense à toi » d’Axelle Red - de loin le meilleur show du soir. Mais elle n'est pas classée, ce qui cause l’indignation notamment de sa mère. Mais Sandrine lui explique qu’elle s’est retirée du concours avant le vote et qu’elle a décidé d’aller vivre avec Paolo à Bruxelles, avant de quitter la soirée avec un sourire.