|     | 

GWYNCILLA, LEGEND OF DARK AGES

Galeries éviter

Présentation

Fiction/Long métrage

Luxembourg, 1986

Réalisation : Andy Bausch

Production : AB-Film

  • Durée : 86
  • Version originale : Allemand
  • Image : noir et blanc
  • Métrage : 950 m
  • Format : 16mm (1.37)
  • Son : sonore

Avec Rosario Grasso, Géraldine Karier, Pol Hoffmann, Philippe Eschenauer, Fabienne Delli-Zotti

  • Synopsis

    Au Moyen-Age, une troupe de troubadours et de comédiens parcourt le pays. Ils racontent la légende de Gwyncilla, née des amours d'une fée et d'un comte. Les années passent, la fée meurt et Gwyncilla devient une belle jeune femme.
  • Equipe technique

  • Tournage

    • Tournage: Rodemack, Vianden (août 1985)
  • Sortie

    • Première présentation: Klénge Kino (Schrondweiler), février 1986 (ouverture du cinéma)Sortie: cinéma Utopia (Luxembourg) / Kinosch (Esch/Alzette), 28 février 1986
  • Budget

    • Budget: 3.000.000 LUF
  • Informations

    Amy Lawrence, une journaliste du "Los Angeles Reader" classa le film parmi les dix meilleurs de l'année 1987:  «Gwyncilla, Legend of Dark Ages, uses narrative experimentation to show how our lives are designed by the legends we tell. Reminiscent of early Bergman. It's very ambitious. Good for them

Générique

  • Interprètes

    • Rosario GRASSO (Aracab)
    • Géraldine KARIER (Gungir) Pol HOFFMANN (Walram)
    • Philippe ESCHENAUER (Fadag)
    • Gust MULLER (Godinus)
    • Georgette MULLER (Nitta)
    • Fabienne DELLI-ZOTTI (Gwyncilla)
    • Rafael SPRINGER (comte)
    • Jängi KLAPP (Durugan)
    • Conny SCHEEL (Podpolse)
    • Thierry VAN WERVEKE (bandit)
    • Marie-Paule VON ROESGEN (sorcière)
    • Christian KMIOTEK (Ekrot)
    • Fernand MATHES (soldat)
    • Marie-Christine FABER (patronne du bistrot)
    • Yolande SPELLER (bonne)
    • Marcel HAMILIUS (géant)
    • Claude SCHMIT (curé) Michel CLEES (troubadour)
    • Pierre RAUCHS (soldat)
    • Michèle ASPESBERRO
    • Andy BAUSCH
    • Michel BERBA
    • Aly BINTZ
    • Simone BINTZ
    • Micky BINTZ-ERPELDING
    • Josette BISENIUS
    • Sonja CARDOSO
    • Georges DEL VECCHIO
    • Carmen DEVILLER
    • Gérard FABER
    • Guy FEIDT
    • Heng FEIEREISEN
    • Tun FIERMONTE
    • Thomas GAUDER
    • Johan GIELIS
    • Michel GIRS
    • Viviane GODEFROID
    • Marco GOETZ
    • Jean-Marie GOY
    • Werner HAIN
    • Antoinette HERFELD
    • Jhemp HOSCHEIT
    • Rol JACOBY
    • Michel JENNICOT
    • Guig JOST
    • Stéphanie KARIER
    • Michel KAYSER
    • Arlette KIEFFER
    • Marc KIEFFER
    • Paul KIEFFER
    • Régine MANDERSCHEID
    • Alain MASCIOVECCHIO
    • Hélène MASCIOVECCHIO
    • Palmo MASCIOVECHIO
    • Jean MEYER
    • Chantal MORDICONI
    • Stéphanie MORTELSMANS
    • Anne MULLER
    • René NUSS
    • Claudine OLINGER
    • Michèle PRANGE
    • Alex REUTER
    • Jeanny REUTER
    • Patrick REUTER
    • Pierre REUTER
    • Luc SCHENGEN
    • Lambert SCHLECHTER
    • Martine SCHOOS
    • Guy SCHULLER
    • Nicole SINNER
    • Jani THILTGES
    • Paul THILTGES
    • Georgette THOMAS
    • Jean THOMAS
    • Joséphine THOMAS
    • Sylvie THOMAS
    • Jos VERRELST
    • Evelyne WANDERSCHEID
    • Claude WARINGO
    • Jup WEBER
    • Jackie ZANUSSI
  • Générique

    • Producteur délégué: Paul THILTGES
    • Scénario: Andy BAUSCH
    • Dialogues: Guy REWENIG
    • Images: Jean-Louis SONZOGNI
    • Montage: Andy BAUSCH
    • Son: Thomas GEUDER, Denis SECHAUD
    • Musique: René NUSS
    • Musique complémentaire, ALERIONS, Michel CLEES
    • Mixage: Gérard ROUSSEAU
    • Décors: Patricia LIPPERT, Pépé PAX
    • Costumes: Werner HAIN, Jean KIEFFER, Annik SCHROEDER
    • Maquillage: Annik SCHROEDER, Sandrine GEERS
    • Masques: Anne WEYER
    • Photographes de plateau: Jean MEYER, Polo GILBERT
    • Postproduction: Paul THILTGES, Andy BAUSCH -1er assistant réalisateur: Jani THILTGES
    • Scripte: Claude WARINGO -Régie générale: Paul KIEFFER
    • Assistant de production: Claude WARINGO, Josiane SCHMITZ, Jackie ZANUSSI
    • Assistant caméra: Romain GEIB, Luc SCHENGEN
    • Assistant montage: Heng GLAESENER, Michèle HARPINI
    • Acessoires: Armand STRAINCHAMPS, Anne WEYER
    • Responsable chevaux: Nicole SINNER, Michel GIRS, Régine MANDERSCHEID
    • Assistants décorateurs: Josiane SCHMITZ
    • Bruitage: Marie-Jeanne WYCKMANS
    • Laboratoires: CINECO/Hilversum
    • Studio: Studio l'Equipe, Studio RTL
    • remerciements: Roger MANDERSCHEID, Eugène HERFELD, Bernard et les habitants de Rodemack, Roussy-le-Bourg et Brandenbourg, le comte d'Ansembourg, Albert PAULY, Nicole SINNER, Jo SCHREURS, Monique COOS-REUTER et la famille PIRSCH, le FILM SCOLAIRE, les sapeurs-pompiers de Eschdorf, Trefilarbed, Ets. Hoffmann-Schwall et CEL, le TOL, le Théâtre du Centaure, le THEATER GMBH, KINOSCH et tous les autres

Réception

  • Festivals et Prix

    AFI European Community Festival (Washington/Los Angeles/Chicago 1987 - Locarno)
  • Bibliographie

    • Tageblatt, 21 août 1985
    • Revue, 22 août 1985
    • Lux-Post, 9 septembre 1985
    • Eis Zeitung, septembre 1985
    • Luxembourg News Digest, février 1985
    • Saarbrücker Zeitung, 13 février 1986
    • Tageblatt, 14 février 1986
    • Luxemburger Wort, février 1986
    • Lëtzebuerger Land, 14 février 1986
    • Revue, 25 février 1986
    • Télécran, 25 février 1986
    • Tageblatt, 26 février 1986
    • L.A. Reader 19 juin 1986
    • Revue, 9 mai 1991

Synopsis complet

Au Moyen-Age, une troupe de troubadours et de comédiens parcourt le pays. Ils racontent la légende de Gwyncilla, née des amours d'une fée et d'un comte. Parce que la cour du comte l'empêche d'épouser la fée, trop belle et trop libre, celle-ci est chassée du château et se réfugie dans une église où elle met au monde Gwyncilla. Les années passent, la fée meurt et Gwyncilla devient une belle jeune femme...

Les troubadours, Aracab, sa maîtresse, le chanteur Walram, le muet Fadag, la bonne Nitta et le vieux Godinus racontent et miment cette histoire depuis tellement longtemps... Mais un jour, le nain Durugan leur révèle que ce n'est pas une légende, que le comte et Gwyncilla sont vivants et que la jeune fille est toujours prisonnière de l'église où elle est née. Et l'on dit qu'elle sera libérée un jour par un jeune troubadour. Alors Aracab s'en va à la recherche de Gwyncilla, entraînant toute la petite troupe derrière lui.