|     | 

DEEPFROZEN

Voir ce film
Utilisation commerciale: Utilisation privée:

Galeries éviter

Présentation

Fiction/Long métrage

Luxembourg/Suisse/Autriche, 2006

Réalisation : Andy Bausch

Production : Iris Productions, Carac Films, Wega Filmproduktion

  • Durée : 90
  • Version originale : Allemand
  • Image : couleurs
  • Métrage : 2564 m
  • Format : 35mm (1.85)
  • Son : sonore

Avec Peter Loymeyer, Thierry Van Werveke, Yale Yavas, Marco Lorenzini, Marja-Leena Junker, Marc Olinger

Générique

  • Interprètes

    • Peter LOHMEYER (Ronnie)
    • Lale YAVAS (Zoya)
    • Ingrid CAVEN (Vicki)
    • Thierry VAN WERVEKE (Lars)
    • Marco LORENZINI (Speck)
    • André JUNG (le Psy)
    • Hannes HELLMANN (Popovic)
    • Marja-Leena JUNKER (Zelma)
    • Marc OLINGER (le Curé)
    • Fernand FOX (Fuhlisch)
    • Myriam MULLER (Tupper Lady)
    • Sascha LEY (SCHANNELL)
    • Elisabeth BRÜCK (young Vicki)
    • Sarah CATTANI (Lady in TV-Film)
    • Mady DURRER (Country singer)
    • Marc FABER (Chief fire-brigade)
    • Frédéric FRENAY (Fireman « Elvis »)
    • Myriam GRACIA ROCAÑIN (young Zelma)
    • Jupp GUDENBURG (the winemaker)
    • Ben HOSCHEIT (young Ronnie)
    • Christian KMIOTEK (Donnie)
    • Franz KWIATKOWSKI (policeman)
    • Charles MULLER (the vice-president)
    • George NIXON (fireman)
    • Monique REUTER (press agent)
    • Mendaly RIES (nurse Jessica)
    • Annette SCHLECHTER (nurse)
    • Gilles SOEDER (son of Fuhlisch)
    • Germain WAGNER (Doctor Mancini)
    • Stefan WEINERT (police officer)
    • Axel WERNER (taxman)
  • Générique

    • Director : Andy BAUSCH
    • 1st assistant director : Daniel TEXTER
    • Continuity : Zoe SIMIJONOVIC
    • 2nd assitants director : Jim PROBYN ; Stefan MAGNUSSON
    • 3rd assistant director trainee : Sascha HEYAR
    • Extras coordinator : Jean-Luc RISTIC
    • Extras assistant : Nicolas SCHUMACHER
    • Swiss casting : Ruth HIRSCHFELD
    • Scriptwriter : Andy BAUSCH ; with the participation of Jean-Louis SCHLESSER
    • Producer : Nicolas STEIL
    • Coproducers : Theres SCHERER-KOLLBRUNNER ; Veit HEIDUSCHKA
    • Production manager : Jesus GONZALES
    • Production coordinators : Sébastien TASCH ; Joe KOTROCZO
    • Production trainee : Carole FLERES
    • Post-production supervisor : Paul THILTGES
    • Production administrator : Marquerite AUBERGER
    • Production accountant : Rose ASSA
    • Director of photography : Philippe CORDEY scs bvk
    • Focus puller : Riccardo BESANTINI
    • Clapper loader : Theo THEODORIDES
    • Daily clapper loader : David MORAIS ROÇAS
    • Still photographer : Christophe OLINGER
    • Gaffer : Eric WALDMANN
    • Electrician : Peirre DERMIENCE
    • Light trainee : Louis-Vincent RIOS
    • Daily light trainees : Adolf EL-ASSAL ; Jean-Philippe HOUDE
    • Additional electrician : Helder Loureiro Alves DA SILVA
    • Key grip : Ornei NUNES NETO
    • Grip : Laurent WALLERANG
    • Grip trainee : Sandrine NEUMÜLLER
    • Sound recorder : Philippe KOHN
    • Boom operator : Alain GONIVA
    • Editor : Misch BERVARD
    • Mixer : Bruno TARRIÈRE
    • Foley mixer : Lux THOMAS
    • Foley artist : Olivier THYS
    • Chief sound editor : Philippe BLUARD
    • Sound editor : Magali SCHUERMANS
    • Additional sounds : Aline HUBER
    • Direct sound editor : Eric Jean FRANÇOIS
    • ADR recorder : Angelo DOS SANTOS
    • wild sounds : Carlo THOSS
    • Special effects & color correction : Tun VAN RIJSWIJCK ; Xavier THILLEN ; Charles DABÉ ; Max TRAVAGLINI ; Rainer STRUCK ; Rob SCHAULS
    • Production designer : Axel WERNER
    • Set decorator : François DICKES
    • Set dresser : Alain BOUCHIÈRE
    • Stand by props : Klaus BIENEN
    • Props/effects : Paul BIWER
    • Props buyer : Fahir HODZIC
    • Additional props : Audrey HERNU
    • Assistant to production designer : Tanja FRANK
    • Stand by props trainee : Linda BLASCHETTE
    • Art department trainees : Valerio LOPEZ ; François SCHAACK ; Juan Francisco Aguilar KONS
    • Car coordinator : Olivier PRINTZ
    • Picture truck driver : Svet HROUCHOFF
    • Carpenter : Hugues DE MAERE
    • Special paint : Edouard PALLARDY VAN PARYS
    • Daily painters :
      • Stéphanie BLONDEL
      • Michèle BELARDI
      • Patrice HOUCHE
      • Mickael ZIEGER
      • Andrzej JARACZ
    • Costume designer : Uli SIMON
    • Costume assistant : Peggy WURTH
    • Daily costume assistant : Lara WALKER
    • Make-up & hair designer : Katja REINERT-ALEXIS
    • Make-up artist : Béatrice STEPHANY
    • Daily make-up artists : Claudine MOUREAUD-DEMOULLING ; Fredo ROESER ; Joël SEILLER
    • Location manager : Marc DALMANS
    • Location manager assistant : Bob FELTGEN
    • Location assistants : Steve MANNES ; Myke ISMAËL ; Xavier CREMONESE
    • Rush drivers : Gilles THIEFAIN ; Gary SHARP
    • Facility manager : Gaby MEYERS
    • Set manager : Lorenzo PARMA
    • Assistant to set manager : Daniel HOLZKENNER
    • Set trainee : Line PIEYNS
    • making of : Daniel WANGEN
    • Doctor : Dr. Adrien KUNTZ
    • Original Soundtrack : composed and arranged by Serge TONNAR
    • Recorded and mixed by Mike BUTCHER at ROLL Studio
    • Musicians :
      • Serge TONNAR (Banjo, mandola, guitar, shaker, programming)
      • Marc DEMUTH (double bass)
      • Daniel BERTUCCI (accordion)
      • Lisa BERG (Cello)
      • Putti FISCHER (tuba)
      • Laurent HOFFMANN (trumpet)
      • Misch LEYTEM (trombone)
      • Maxime BENDER (sax tenor)
    • « Butterfly Dust » written by Serge TONNAR ; performed by Peter LOHRMEYER and Thierry VAN WERVEKE
    • « Lovemachine » (Warren MOORE/William GRIFFIN)©Jobete music co inc./Grimora Publishing
    • Avec l’autorisation des Editions EMI music Publishing France
    • Tous droits réservés pour l’univers entier ; performed by The Miracles
    • « Sensation » (Guy THEISEN) ; performed by Guy THEISEN
    • « Taiga » (Ambros SEELOS) ; performed by Tony SCHUSTER and the Luxembourg Singers
    • « Deep Frozen » (Vanity Ink)
    • Performed by Vanity Ink
    • « Madman » (Nazz Nazz)
    • Performed by Nazz Nazz_ « Le Chant des Saisons » (Jean-Pierre KEMMER)
    • Performed by Jean-Pierre KEMMER
    • « Backseat Ballad » (Patrick KLEINBAUER) ; performed by Surf me up, Scotty
    • « Let it roll » (music and lyrics by Buffalo C. WAYNE) ; performed by Buffalo C. WAYNE
    • « Empty Bottles » (Filip MANKIEWICZ) ; performed by Raft Side
    • « Bad Cat » (Dan WEILER) ; performed by The Convertibles
    • Tony SCHUSTER and the Wellenstein Musek - Camera : ARRI Rental
    • Grip : ARRI Rental
    • Lights : CRAC International ; BCE
    • Make-up&hair bus : LCF
    • Rental vans/trucks : INTRALUX
    • Rental cars : AVIS
    • Travel agent : Select Travel
    • Editing rooms : IP Luxembourg
    • Special effect & color correction : BCE and IP Luxembourg
    • Original score recorded and mixed : ROLL Studio
    • Sound editing studio : IP Luxembourg
    • Mix studio : Studio Philippe KOHN
    • Title sequence : Michel DIMMER (PTD Studio)
    • Film : Codeca
    • Film prints : Schwarz Film
    • Insurance : MEDIA Assurances
    • With the support of :
      • Austrian Film Institute
      • Federal Office of Cultural Affairs (DHA) Switzerland
      • Teleclub AG. Zurich (…)IRIS Productions
      • CARAC Film AG
      • WEGA-Filmproduktion © 2006 (all rights reserved)
    • With the support of the Film Fund Luxembourg

Synopsis complet

Ronnie Vandella est à l’hôpital psychiatrique où le médecin Dr. Pr. Redegeld l’interroge sur sa vie passée:
à Weinfelden, petit patelin de la Moselle, où le temps semble s’être arrêté, il est propriétaire de Deepfrozen.com, entreprise qui vend des pizzas et d’autres plats surgelés. Depuis tout petit, Ronnie est traumatisé par sa mère Vicky nymphomane et autoritaire, ancienne hôtesse de l’air déjantée. Sa vie est marquée par les visites hebdomadaires sa « Mammi » qui lave toujours son linge, - par l’une ou l’autre rencontre décevante faite par l’intermédiaire d’annonces de contact, ou bien par les soirées chez Zelma, la patronne du bistrot du village. Le puceau quadragénaire, amateur de la musique rock, a pour meilleurs amis Lars, rockeur déchu qui vend de la dope et qui rêve de reprendre sa carrière de musicien (il prétend être resté au village après un accident d'avion) et le policier Speck.

Un jour, une créature fabuleuse arrive le village. Suite à une panne de voiture et une entorse, la jeune et attrayante Zoya est hébergée chez le curé. Elle se dit « groupie » : elle suce, fume, boit, mais ne fait jamais la vaisselle. Bientôt, Zoya fait tourner la tête à tous les hommes du village, que ce soit au curé, au vieux paysan Fuhlisch qui capte la radio avec une de ses dents, ou bien à Ronnie lui-même, trop timide pour lui adresser la parole.

Peu après la mort inattendue du vieux Fuhlisch qui s’était rapproché de Zoya le premier, celle-ci fait des avances à Ronnie : il est déniaisé et bientôt ils sont en couple. Ronnie ne tarde pas à déclarer à ses amis qu’il envisage d'épouser Zoya. Comme sa fiancée refuse de parler de son passé à Ronnie, le policier Speck est prêt à faire des recherches à ce sujet.

Celles-ci s’avèrent fructueuses. Speck raconte à Ronnie que Zoya a été en détention: on la suspectait d’avoir tué avec de l’acide cyanhydrique son ami, un grand maquereau de l’industrie musicale que, peu avant, elle avait quitté pour un chanteur.

Speck est trouvé mort peu après dans le congélateur de Deepfrozen. Ronnie est alarmé : après les funérailles, il commence à faire des recherches à son tour : avec son ami Lars et un médecin, il déterre le corps de Speck, mais ils ne trouvent pas de traces d’acide.

Bientôt, l'ex de Zoya, le chanteur, se manifeste : un homme qu’il envoie pour la ramener est éliminé par les villageois. De même Popovic, nommé « l’abatteur ,» qui apparaît peu après avec le même dessein, est tué dans son camion.

Alors que Zoya rend visite à Vicky, Ronnie craint qu’elle ne veuille la tuer : il retrouve sa mère à l’élection de la reine des vins à laquelle Zoya est censée participer. Vicki lui raconte qu’elle s’est évanouie et que Zoya lui a donné un médicament. Après avoir donné à Lars l’instruction d’aller lui chercher des documents sur Zoya, que celui-ci a emporté de la maison de Speck, Ronnie met sa mère au lit. Peu après, la roulotte pourrie dans laquelle vit Lars, est en feu, et Lars lui-même est trouvé mort dans le congélateur. Sentant la menace de Zoya, qui semble vouloir se venger des hommes, Ronnie se cache dans une barque sur un étang, avant d’être arrêté.

Ici, le psy interrompt le récit de Ronnie. Il lui explique qu’il était à Weinfelden la veille : non seulement, il a eu une impression totalement différente du village (il a même rencontré Zoya avant le départ de celle-ci), mais le curé lui a aussi fait part d’une expérience-clé faite par Ronnie : jeune enfant, il avait surpris sa mère près de l’étang en train de violer le corps d’un passager mort dans un crash d’avion qui venait de se produire. Le psy exhorte Ronnie à avouer qu’il est le meurtrier de Weinfelden.