|     | 

BIOUEL

Voir ce film
Utilisation commerciale:

Galeries éviter

Présentation

Fiction/Court métrage

Luxembourg / France, 1996

Réalisation : Sophie Langevin, Jacques Raybaut

Production : Samsa Film, Les Films de Mai

  • Durée : 19
  • Version originale : Français
  • Image : couleurs
  • Métrage : 518 m
  • Format : 35 mm
  • Son : sonore

Avec Jean-Pierre Bagot, Marc Olinger, Louis Bonnet, Valérie Bodson, Xavier Bouvier, Christian Kmiotek

  • Synopsis

    Monsieur Biouel arrive dans une petite île bretonne où il vient d’acquérir un terrain. Il rencontre le Notaire et signe les papiers de propriété. Au bistrot, il rencontre les habitants de l’île. Monsieur Biouel commence à construire sa maison.
  • Equipe technique

  • Tournage

    Belle-Ile (France)
  • Sortie

    Première présentation luxembourgeoise: ciné Utopia (Luxembourg), 26 février 1996, dans le cadre du programme de courts-métrages « Courts Circuits »
    Sortie luxembourgeoise: ciné Utopia (Luxembourg), 15 mars mars 1996, dans le cadre du programme de courts-métrages « Courts Circuits »
  • Budget

    6 millions LUF

Générique

  • Interprètes

    • Jean-Pierre BAGOT (Jean Biouel)
    • Marc OLINGER (M.Le Notaire)
    • Annie MERCIER (Mme Bistro)
    • Jacques GIRAUD (M.Le Menuisier)
    • Louis BONNET (M.Le Carrossier)
    • Jean Paul BISSIEUX (M.Le Plombier)
    • Laurent LEVY (M.Le Facteur)
    • Valerie BODSON (Mlle La Caissière)
    • Myriam DAVID (Mme La Poissonnière)
    • Xavier BOUVIER (M.Bécane)
    • Christian KMIOTEK (M.Mobilier)
    • Marcel GRADY (M.L'Apprenti)
    • Martine EHREL (Jeanne Birouel)
    • et Jean-Maurice VINET, Jean-Charles BOULCH, Georges-Michel BAMDE (les piliers de bar)
  • Générique

    • Production: Claude WARINGO
    • Producteur exécutif: Serge ZEITOUN
    • Image: Jako RAYBAUT
    • Son: Carlo THOSS
    • Musique originale: Bradney SCOTT
    • Montage: Pia DUMONT
    • Assistant réalisateur: Nicolas WALLYN
    • 2ème Assistant: Axel NOURY
    • Scripte: Pascal BARRé
    • Régie générale: Sylvie PETIT
    • Régie adjointe: Marie JALLAGEAS
    • Assistant caméra: Carlo THIEL
    • Assistante caméra (retake): Isabelle DUMAS
    • Perchman: Max GOBIET
    • Chef électricien: John CROCKFORD
    • Electricien: Marcel GRADY
    • Chef machiniste: Emmanuel VAN WAMBEKE
    • Machiniste: Gil DECAMP
    • Accessoires/Costumes: Christine RABETTE
    • Chef constructeur: Claude ORCEAU
    • Décorateur/Peintre: Antoine HOOG
    • Décorateur: Michel PASTEAU
    • Maquillage/Coiffure: Florence THONET
    • Habilleuse: Rebecca LOULOU
    • Couture: Jeannette ZEITOUN
    • Musiciens: Bruno LE ROUZIC, David LEWIS, Mathieu BAILLOT, Bradney SCOTT
    • Effets spéciaux: Jean-Claude SCHIFRINE
    • Etalonnage: Marcel MAZOYER
    • Ange tutélaire: Martial LELIèVRE
    • Cantine Belle-Ile: Pierre ELVADRE, Nicolas GRABI, Claire GUILLOT, Marianne HAMOUD
    • Direction de production: Serge ZEITOUN
    • Administrateur de production: Christian KMIOTEK
    • Secrétaire de production: Nathalie PIERRET
    • Directeur de production: post-production: Marc SCHUMACHER
    • Régisseur de post-production: Jean-Luc ZEHNTER
    • Comptables: Rino BONAVITA, Patrice FIORINA
    • produit avec l'aide de ARC Bretagne
  • Produit avec l'aide du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle.

Réception

  • Festivals et Prix

    • Prix, Festivals: Mention spécial du jury (Hayange)
    • Prix de la Critique (Montluçon)
    • Prix de la jeunesse et Prix spécial (Montecatini)
    • Max Ophüls Film Saarbrücken 1996
    • Clermont-Ferrand
    • Pantin
    • Leeds
    • Riga
    • Umea
    • Mannheim
    • Heidelberg 1996
    • Uppsala
    • Taïpeï
    • Sarlat
    • St-Flour
    • Montecatini
    • Györ (Hongrie) 1997
    • Namur
    • Rouyn-Noranda
    • Villeurbanne
    • Festival du film rural de Saint-Flour
    • Donne in Corto (Rome)
    • Festival du film d’amour (Mons)
    • Fantashorts (Rome)
    • Soleure (Suisse)
    • Nantes
    • Tao Talking Pictures (USA)
    • Festival du film francophone de Tel-Aviv
  • Bibliographie

    • Journal, 1er mars 1996
    • Lëtzebuerger Land, 1er mars 1996
    • Luxemburger Wort, 2 mars 1996
    • Télécran, 11/1996

Synopsis complet

Monsieur Biouel arrive dans une petite île bretonne où il vient d’acquérir un terrain. Il rencontre le Notaire et signe les papiers de propriété. Au bistrot, il fait la connaissance des habitants de l’île. Monsieur Biouel commence à construire sa maison. Chaque soir, il écrit à sa femme pour lui détailler ses progrès. Monsieur Biouel est considéré comme un excentrique par les habitants de l’île mais il trouve une amie en la personne de Mademoiselle la Caissière. Toutes les personnes qui viennent voir la maison en construction s’étonnent de son allure, mais après tout, ils ne s’y connaissent pas en architecture moderne. Quand la maison est finie, Madame Biouel arrive et ils se rendent tous les deux à la maison. On découvre alors pour la première fois leur nouvelle habitation. Il y a les meubles, la décoration, mais ni murs, ni toits ni aucune structure physique concrète en dehors des fenêtres et des portes suspendues à des montants de bois, à leur volonté de bonheur et à leur imagination.