|     | 

LEIF LETZEBUERGER - D'Grande-Duchesse am Exil 1940-1945
Charlotte: A Royal at War

Voir ce film

Galeries éviter

Présentation

Documentaire/Long métrage

Royaume-Uni/Luxembourg, 2008

Réalisation : Ray Tostevin

Production : Grace Productions, Centre national de l'audiovisuel

  • Durée : 98
  • Version originale : Anglais
  • Image : couleurs et noir/blanc
  • Format : Betacam numérique 16/9
  • Son : sonore

Avec Josephine Coleman

  • Synopsis

    Léif Letzebuerger est l’histoire de la Grande-Duchesse Charlotte en exil durant la 2e guerre mondiale. Son amitié avec le président Roosevelt fut un catalyseur important dans la libération de son petit pays. Ses discours à la BBC ont redonné au peuple luxembourgeois du courage et la farouche détermination de ne pas sombrer face à un occupant détesté.
  • Equipe technique

  • Sortie

    Sortie au Luxembourg: 21 mars 2008

Générique

  • avec :
    • Josephine COLEMAN (Grande-Duchesse Charlotte)
    • Steve ROBERTS (Prince Jean)
    • Hannah CARTWRIGHT (Princesse Marie-Adelaïde)
    • Charlotte WILLIAMS (Princesse Elisabeth)
    • Curtis ROOSEVELT (lui-même)
    • Georges HEISBOURG (lui-même)
    • Jean DUPONG (lui-même)
    • Mady SCHEID-SPEICHER (elle-même)
    • Aloyse RATHS (lui-même)
    • André LINDEN (lui-même)
    • Emile HAAG (lui-même)
    • Père Michel BEHM (lui-même)
    • Gerda HANSEN (elle-même)
    • Henri REITER (lui-même)
    • Henriette DUPONG-ROSSY (elle-même)
    • Jim LEIDER (lui-même)
    • John COLLIGAN (lui-même)
    • John ROSS (lui-même)
    • Leo DE BRUYN (lui-même)
    • Marcelle SAUBER-FEDERSPIEL (elle-même)
    • Mimi BODSON (elle-même)
    • Monique PAULY-HENTGEN (elle-même)
    • Paul DOSTERT (lui-même)
    • Paul LESCH (lui-même)
    • Paul MARGUE
    • Renée CLASEN (elle-même)
    • Robin REYNOLDS (lui-même)
    • Serge HOFFMANN (lui-même)
    • Victor FISCHBACH (lui-même)
    • Geraldine JAMES (narratrice anglaise), Sascha LEY (narratrice luxembourgeoise), Stéphane BERN (narrateur français)
  • Producteurs, Grace Productions: Lynn ROTHWELL, Candice ALLEN
  • Coproducteur, CNA: Joy HOFFMANN
  • Idée originale: Candice ALLEN
  • Scénario: Ray TOSTEVIN
  • Montage: Jason PORTHOUSE
  • Mixage dubbing: Paul ROBERTS
  • Musique: Stephen DALTRY
  • Narration (version anglaise, luxembourgeoise, française) : Geraldine JAMES, Sascha LEY, Stéphane BERN
  • EQUIPE LUXEMBOURG: Image: Alex AACH, Carlo THIEL, Patrick LEIDGENS
  • Son: Philippe MERGEN
  • Yves MELCHIOR, Tom SCHNEIDER
  • EQUIPE ROYAUME UNI: Image: Andrew WATKINS
  • Phil KNOX - Son: James WATKINS
  • Assistant: Venetia WIGHAM
  • EQUIPE ETATS UNIS: Image: Aaron BRITTON, Rory MCLEES
  • Son: Pat TILLMANN, Ivo HANAK
  • EQUIPE IRLANDE: Image et son: Duncan CURTIS
  • Runner: Maureen HUTCHINSON RECONSTITUTIONS: Réalisation: Jago SMITH
  • Image et son: Chris HARTLEY
  • John SAMUELS
  • GRACE PRODUCTION: Directrice de production: Annie ASHMEAD
  • Assistants de production: Oly COYSH, Dave PACKHAM, Kerry GOWER
  • Assistants archives: Tom MAINE, Chris WAKE
  • CENTRE NATIONAL DE L’AUDIOVISUEL:Coordinateurs de production: Stéphane CABOCHE, Michelle MULLER
  • Archives: Jessica SCHLUNGS, Céline FERSING, Betty FABER (RTL), Josette MARX (RTL)
  • Transferts: Patrick FEUERSTEIN

Réception

Bibliographie

  • D'Lëtzebuerger Land, 28 mars 2008

Synopsis complet

Léif Letzebuerger rassemble des témoignages directs ainsi que des scènes dramatiques reconstituées et des images archives pour montrer ce qui arriva quand les Luxembourgeois furent envahis par l’armée de Hitler au printemps 1940.

A l’heure la plus sombre du pays, les messages de propagande envoyés par la Grande-Duchesse Charlotte, en exil à Londres et aux Etats-Unis, ont revigoré l’esprit de résistance des Luxembourgeois.
\nEn fuyant son pays devant l’avance des troupes nazies, la Grande-Duchesse et son gouvernement avaient pris « une décision difficile mais nécessaire ». Beaucoup de Luxembourgeois lui avaient d’abord reproché de les abandonner à l’heure de la plus grande détresse. Mais en restant au Luxembourg, la Grande-Duchesse serait devenue un pantin dans son propre pays – et elle aurait répété l’erreur commise par sa sœur aînée, la Grande-Duchesse Marie-Adelaïde, plus de 25 ans plus tôt.

Charlotte savait que le seul espoir de liberté et de survie pour le Luxembourg et les Luxembourgeois pourrait venir des Alliés, En choisissant l’exil, la Grande-Duchesse et les ministres de son gouvernement se s'étaient tournés vers des amis puissants à Londres et au-delà de l’Atlantique. La nouvelle du premier discours de la Grande-Duchesse à la BBC à l’automne 1940 se répandit rapidement au Luxembourg, par le bouche-à-oreille. Ceux qui l’avaient entendu répétèrent le message de la Grande-Duchesse disant qu’elle ne les avait pas oubliés et qu’elle se battait pour leur liberté…\nAprès avoir demandé à un navire de guerre d’emmener les enfants princiers du Portugal aux Etats-Unis, le président Roosevelt soutint la tournée de propagande de la Grande-Duchesse et se servit de sa présence dans ses propres efforts pour faire intervenir l’Amérique dans la guerre. La Grande-Duchesse allait ainsi devenir un symbole et un témoin de ce qui se passait en Europe – et un appel à l’Amérique pour venir à la rescousse de l’Europe.

La relation entre le Président Roosevelt et la Grande-Duchesse n’était pas seulement guidée par leur intérêt mutuel. Les auteurs du film ont retrouvé leur correspondance privée qui révèle une réelle amitié entre Roosevelt et la Grande-Duchesse. Selon l’historien Curtis Roosevelt, petits-fils de Franklin D. Roosevelt, la collection de leurs lettres démontre que Roosevelt prenait très au sérieux sa promesse de « rendre » le Luxembourg à son souverain légitime.