|     | 

100 JOER JEUNESSE ESCH
E stoarkt Stéck Minett

Voir ce film

Galeries éviter

Présentation

Documentaire/Long métrage

Luxembourg, 2007

Réalisation : Julie Schroell

Production : Centre national de l'audiovisuel, Re.media

  • Durée : 62
  • Version originale : Français, Luxembourgeois
  • Image : couleurs et noir/blanc
  • Format : Betacam
  • Son : sonore
  • Synopsis

    Né dans la cité industrielle d’Esch-sur-Alzette, le club de football La Jeunesse fête ses 100 ans. Un centenaire marqué par les victoires, les rivalités et les rencontres avec des équipes mythiques (Real, Liverpool, Bayern, Juventus…), mais également par l’histoire sociale de la ville. 
  • Equipe technique

Générique

  • Directeur de la photographie: Helder L.A.S.
  • Cameramen: Julien BECKER, Philippe NATHAN
  • Ingénieur du son: Philippe KOHN, Carlo THOSS
  • Perchmen: Jean-Philippe DUMONT, Utku INSEL
  • Maquilleuse: Céline PERSOON
  • Electricien: Julien BECKER
  • Superviseur des effets spéciaux: Steve GERGES
  • Effets spéciaux: Julien LAMBE, Maxime PERCEPIED
  • Montage: Amine JABER, Paul MAAS
  • Etalonnage du film: Steve GERGES
  • Montage son: Valérie LE DOCTE
  • Mixage: Aline GAVROY
  • Musique: Mathias BRISMEE, Matthieu THONON
  • Montage: Amine JABER, Paul MAAS
  • Mixage: Aline GAVROY
  • Enregistrement musique: WPA Studios
  • Mixage musique: Chris SIMON
  • Traduction française: Thomas HOFFMANN
  • Directeur de production: Xavier PARDUYNS
  • Assistant de production: Jeff ORIGER
  • Producteurs : Stéphane CABOCHE, Joy HOFFMANN
  • Centre national de l’audiovisuel
  • Co-producteur: L’AS La Jeunesse d’Esch, Paul RECKINGER et Denis SCUTO
  • Producteurs exécutifs Re.media*: Patrick HOFFMANN et Xavier PARDUYNS
  • Avec pour les années 50: Vic « Wuckes » HEINEN, Wladislaw « Wadju » JANIK, Erny JAHN, Paul « Schnuck » MAY, René « Paiu » PASCUCCI, Raymond RUFFINI, Paul STEFFEN

avec:

  • Pour les années 60 et 70:
    • René HOFFMANN
    • Jean-Pierre HOFFMANN
    • Pitt LANGER
    • Jang MOND
    • Jeannot SCHAUL
    • André ZWALLY
  • Pour les années 80:
    • Jean-Pierre BARBONI
    • Gianni DI PIENTINA
    • Denis MOGENOT
    • Alex PECQUEUR
    • Chico ROHMANN
    • John VAN RIJSWIJCK
  • Pour les années 90:
    • Paolo ALMODO
    • Jean-Pierre BARBONI
    • Manuel CARDONI
    • Denis DE SOUSA
    • Yves DIVOY
    • Claude GANSER
    • Marc LAMBORELLE
    • Claude MEYLENDER
    • Roland SCHAACK
    • Manu SCHAULS
    • Ralph SCHILTZ
    • Denis SCUTO
    • Dany THEIS
    • Jean WAGNER
    • John THILL
    • Laurent ZIMMER et Claudia BARBONI-BORDICCHIA$
    • Nello BASCHERA
    • Pilo FONCK
    • Gaston FOUBERT
    • Yves KEMP
    • Mario MALVETTI
    • Valentin OLINGER
    • Fernand PERUZZI
    • Paul RECKINGER
    • Charles THILMANY
    • Emil TRICKES

Synopsis complet

L’histoire du club de football La Jeunesse se confond avec celle de la ville industrielle d’Esch-sur-Alzette. Il naît au cœur du quartier de Hiehl, un quartier populaire aux abords de l’usine, dont la population était essentiellement issue de l’immigration italienne, et se compose de joueurs alors essentiellement ouvriers ou mineurs de fer. Quant au stade, construit en 1920, il est niché derrière les hauts-fourneaux.

Val Olinger est l’un des plus anciens supporters du club et témoin de son évolution. Forte de ses joueurs adulés par les habitants, imités par les gamins des quartiers, l’équipe est habituée à remporter les championnats nationaux. Elle n’a qu’un rival devant lequel elle se doit de ne jamais perdre : la Fola, autre club eschois. Mais, en 1959, « La Jeunesse Esch » connaît un tournant le jour où elle rencontre le Real Madrid. Le club local acquiert ses lettres de noblesse, et les retombées économiques lui permettent de voir plus loin.

Au fil des époques, les buteurs et le journaliste Pilo Fonck se souviennent des goals mémorables et des scores honorables de la «petite équipe du Minett» face à Liverpool, à la Juventus de Turin, au Bayern de Munich etc.
\nLa crise des années 70 change la donne. Le club ne peut plus assurer à ses joueurs un emploi à l’ARBED ou même dans la municipalité. Pourtant, aujourd’hui encore, La Jeunesse Esch est un terreau de talents qui fait vibrer le cœur de la cité.