|     | 

ROGER

Voir ce film
Utilisation commerciale:

Galeries éviter

Présentation

Documentaire/Court métrage

Luxembourg, 1996

Réalisation : Geneviève Mersch

Production : Samsa Film

  • Durée : 30 min
  • Version originale : Luxembourgeois
  • Image : couleurs
  • Métrage : 854 m
  • Format : High-8 Gonflé en 35mm (1.66)
  • Son : sonore

Générique

  • Producteur délégué: Samsa Film, Claude WARINGO
  • Directeur de production: Marc SCHUMACHER
  • Scénario: Geneviève MERSCH
  • Directeur de la photographie: Virginie SAINT-MARTIN
  • Montage: France DUEZ
  • Son: Volker ZEIGERMANN, Carlo THOSS
  • Conseiller au scénario: Frank FEITLER
  • Chanson: Heidschi Bumbeidschi interprété par HEINTJE
  • Mixage: Etienne CURCHOD
  • Assistant réalisateur: Claude LAHR
  • Régie: Jean-Luc ZEHNTER
    Administrateur de production: Christian KMIOTEK
  • Secrétaire de production: Nathalie PIERRET
  • Comptabilité: Rino BONAVITA, Patrice FIORINA
    Auditeur: Carlo REDING
  • Assistants montage: Dominique BRUNE, Ingrid RALET
  • Montage négatif: Maria HOLLAND
  • Matériel caméra: Comme un essaim, CODECA
  • Laboratoires: Meuter Titra
  • Studio Son: Alea Jacta (Bruxelles)
  • Coordination de post-production Artémis: Cathy DEHARYNCK
  • Post-production: Lou EASE
  • Confirmation: ACE
  • Kinéscopage: FilmTeknik
  • Générique: Aniway (Bruxelles)
  • Financement: Samsa 1995 Finance SA, Banque Générale du Luxemburg SA
  • une initiative du Centre national de l'audiovisuel (CNA) dans le cadre de « Luxembourg, Ville européenne de la culture 1995 »
  • Réalisé au Grand-Duché sous le régime de la loi sur les certificats audiovisuels et avec l'aide du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle

 

Synopsis complet

Roger est un marginal et fier de l'être. Il travaille quand ça lui chante, n'hésite pas à 'emprunter' ce dont il estime avoir besoin, pique de temps en temps l'argent dans le tronc d'une église tout en jouant de l'orgue quand l'occasion se présente. Il prend son café chez les bonnes soeurs, a une copine qui aimerait bien l'épouser et fait quelquefois un peu de prison pour avoir dérobé des sous à une petite vieille. Mais surtout, Roger aime s'inventer des histoires. Face à la caméra de Geneviève Mersch, il raconte donc, et se raconte.