|     | 

METZ ET LUXEMBOURG ACCLAMENT WINSTON CHURCHILL

Voir ce film
Utilisation commerciale:

Galeries éviter

Présentation

Documentaire/Court métrage

Luxembourg, 1946

Réalisation : Philippe Schneider

  • Durée : 6
  • Version originale : Français
  • Image : noir et blanc
  • Métrage : 165m
  • Format : 35mm
  • Son : sonore
  • Synopsis

    La visite de Winston Churchill à Metz et Luxembourg les 14 et 15 juillet 1946.
  • Equipe technique

    Réalisateur: Philippe Schneider
  • Sorties

    Premiere presentation : cinémas Marivaux et Yank (Luxembourg) en juillet sous le titre Churchill à Luxembourg
  • Informations

    Le sujet a été reconstitué d'après des éléments nitrate dispersés dans la collection Philippe Schneider. Il manque des parties du son et le film est incomplet à la fin.

    La visite de Churchill fut un événement très médiatisé puisque trois autres films en 16mm existent sur le sujet. L'Office du film scolaire en a réalisé un, ainsi que Pierre Bertogne. Enfin, Joseph Bech, alors Ministre des Affaires étrangères et donc particulièrement bien placé pendant toute la visite, a tourné lui-même en couleurs un document sur la visite. Ces trois films se trouvent dans les archives du CNA. Seul le documentaire de Schneider (qui tient compte, au contraire des autres, du passage de Churchill à Metz) existe en version sonore.

Synopsis complet

La visite de Winston Churchill à Metz et Luxembourg les 14 et 15 juillet 1946.

A l'aéroport de Metz-Frescaty, Winston Churchill et sa fille Mary sont salués par Robert Schuman, alors Ministre des Finances, et différentes personnalités. Ils prennent place dans une voiture décapotable en compagnie du bourgmestre luxembourgeois Emile Hamilius et se rendent Place de la République à Metz où les attend une foule chaleureuse. C'est ensuite le départ pour le Grand-Duché où les Churchill sont accueillis par le Prince Felix et le Prince Jean. Reçu au Palais, Churchill se rend ensuite à la Chambre des Députés et enfin à l'Hôtel de Ville où le reçoit M. Hamilius. Avant de partir, Churchill dépose une gerbe au Monument du souvenir Gëlle Fra. Ayant pris congé de la capitale, il est conduit au cimetière américain de Hamm pour s'incliner sur la tombe du Général Patton.