|     | 

LES DANSEURS D'ECHTERNACH

Voir ce film

Galeries éviter

Présentation

Documentaire/Court métrage

Luxembourg, 1947

Réalisation : Evy Friedrich

Production : Société nationale du Film luxembourgeois

  • Durée : 19
  • Version originale : Sans paroles
  • Image : noir et blanc
  • Métrage : 510 m
  • Format : 35mm (1.37)
  • Son : sonore

Avec Berthe Tissen, Yvonne Luja, Jean Wester, Raymon Mehlen

  • Synopsis

    Au XVe siècle, un violoniste injustement condamné à être pendu à Echternach fut sauvé par le chant miraculeux de son violon.
  • Equipe technique

    • Images: Marcel GRIGNON
    • Montage: Andrée LAURENT
    • Musique: Henri PENSIS
    • Interprétation : Orchestre de Radio-Luxembourg sous la direction de l'auteur
    • Enregistrement sonore: Radio-Luxembourg
    • Assistants caméra: Billy VILLERBUE, Raymond LE MOIGNE, Marcel GILOT
  • Tournage

    Echternach,op Thull, printemps 1947
  • Sortie

    Première présentation luxembourgeoise : cinéma Capitole (Luxembourg-Ville), 10 décembre 1947 (à l'occasion de la réouverture du cinéma)
  • Informations

    La version existante dure près de 19 minutes alors que certaines sources indiquent une durée de 28 min. Cependant, d'après le découpage conservé à la Bibliothèque nationale, il semblerait que le film, tel qu'il nous est parvenu, est à peu près complet.

Générique

  • Interprètes

    • Berthe TISSEN (une femme du peuple)
    • Yvonne LUJA (la femme du condamné)
    • Jean WESTER (le condamné)
  • Générique

    • Images: Marcel GRIGNON
    • Montage: Andrée LAURENT
    • Musique: Henri PENSIS
    • Interprétation : Orchestre de Radio-Luxembourg sous la direction de l'auteur
    • Enregistrement sonore: Radio-Luxembourg
    • Assistants caméra: Billy VILLERBUE, Raymond LE MOIGNE, Marcel GILOT

Réception

  • Festivals et prix

    • Festival de Cannes, 16 septembre 1947 dans la section du film documentaire.
  • Bibliographie

    • Luxembourg, 8/9 juin 1935
    • Zeitung vum lëtzebuerger Vollek, 2 mai 1947
    • Zeitung vum lëtzebuerger Vollek, 30 mai 1947
    • Ons Jongen, 31 mai 1947
    • Tageblatt, 31 mai 1947
    • Obermosel-Zeitung, 24 juin 1997
    • Tageblatt, 7 juillet 1947
    • Tageblatt, 27/28 septembre 1947
    • Obermosel-Zeitung, 12 décembre 1947
    • Luxemburger Wort, 13 décembre 1947
    • Cahiers luxembourgeois, no.22, décembre 1947
    • Revue, no. 10/1949
    • Revue, no.23/1965
    • Revue, 10 mai 1975

Synopsis complet

Au XVe siècle, un violoniste injustement condamné à être pendu à Echternach fut sauvé par le chant miraculeux de son violon. En entendant la musique, les témoins de l'événement se mirent à sautiller d'un pied sur l'autre. Le violoniste put alors descendre de l'échafaud et s'en aller. Il fallut l'intervention de Saint Willibrord pour libérer les témoins de leur envoûtement. C'est cette musique qui, chaque année, accompagne encore la procession dansante d'Echternach qui a lieu le mardi de la Pentecôte.