|     | 

LA CENTRALE DE VIANDEN

Galeries éviter

Présentation

Documentaire/Court métrage

Luxembourg, 1964

Réalisation : Philippe Schneider

Production : Société électrique de l'Our S.A.

  • Durée : 17
  • Version originale : Français
  • Image : couleurs
  • Métrage : 188 m
  • Format : 35mm (scope)
  • Son : sonore
  • Synopsis

    Après un bref exposé sur les centrales hydroélectriques, le documentaire explique le principe de fonctionnement et la construction de la centrale de Vianden.
  • Equipe technique

    • Scénario: Philippe SCHNEIDER
    • Images: Philippe SCHNEIDER
    • Sonorisation: André RORA
    • Ingénieur du son: René RORA
    • Commentaire: Bernard LABAUME dit par Claude DASSET
    • Conseillers techniques SEO: E. ANTON, G. BUDERATH, P. OGUEY, A. WENGLER
    • Sonorisation: André RORA
    • Script, test-polaroïd-photographe: Marie-Jeanne KARTHEISER
  • Sortie

    Première présentation : ciné Europe (Luxembourg-Ville), 1965 (la version présentée à cette occasion sous le titre Das Pumpspeicherwerk Vianden était accompagnée d'un commentaire allemand)
  • Informations

    Philippe Schneider a monté du même film une version nettement plus longue (37 minutes) dont les éléments ont  viré au rouge. Elle est moins chargée de texte et montre plus amplement certains travaux .

Réception

Bibliographie

  • Revue, no. 20/1965

Synopsis complet

Après un bref exposé sur les centrales hydroélectriques, le documentaire explique, à partir d'un petit film d'animation, le principe de la centrale de Vianden. Le réalisateur documente ensuite, dans ses différentes phases, la construction de la centrale (pour laquelle il a fallu évacuer partiellement un village), les galeries qui sont percées dans la colline et l'installation des énormes machines jusqu'à l'inauguration par la Grande-Duchesse Charlotte le 17 avril 1964. Suivent encore des considérations sur le rôle et le fonctionnement de la centrale.