|     | 

Conservation / Restauration


Sauvegarde du patrimoine

Archives sonores du CNAUne des missions premières du CNA est la sauvegarde du patrimoine audiovisuel du Luxembourg. Un soin particulier est donc apporté à rassembler, archiver et garantir une pérennité aux supports sonores édités sur le territoire luxembourgeois ou contenant des oeuvres sonores luxembourgeoises. À cette fin, le CNA a mis en place des archives à température (16°C) et humidité d'air (40% HR) constantes, pour éviter toute dégradation des supports sonores au cours du temps.

Conservation

Les anciens boitiers contenant des bandes magnétiques ont été remplacés par des nouveaux boitiers en plastique mieux adaptés:

Anciens boitiers Microsillon dans le nouveau boîtier d'archivage

 

  • matériau neutre et robuste
  • aération du contenu par des ouvertures spécifiques laissant pénétrer l'air conditionné à l'intérieur du boitier
  • un seul boitier utilisable pour diverses bandes magnétiques (AEG, NAB, bobines) et disques microsillon

Nouveau boitier avec un noyau AEGNouveau boitier avec une bobine

RestaurationAspiration du résidu

Certains supports physiques nécessitent des traitements pour remédier à une dégradation et ainsi améliorer la qualité sonore lors d'une reproduction.

Pour les microsillons, le CNA emploie une machine pour appliquer un produit servant à liquéfier ou à détacher les encrassements présents sur le disque, pour ensuite aspirer ce résidu du sillon.

Le résultat d'un tel "lavage" est visible sous le microscope. Voici deux photos illustrant l'état des sillons d'un disque shellac 78tours avant et après "lavage":

Microsillon encrassé Microsillon nettoyé

Cette vue microscopique nous permet également de mesurer les dimensions exactes du sillon du disque pour choisir le diamant le mieux adapté. Le choix du bon diamant a des conséquences importantes sur la qualité sonore lors de la reproduction. Voici un exemple sonore d'une reproduction d'un disque shellac 78 tours, non "lavé" avec un diamant standard (15um):

Audio: Disque TSD15

Voici le même disque joué avec un diamant plus épais (65um):

Audio: Disque TND65

Finalement le même disque joué avec le bon diamant et après avoir été "lavé":

Audio: Disque TND65 washed

Après avoir réussi à reproduire le disque dans le meilleures conditions possibles, le signal audio est numérisé et la technologie numérique nous permet d'améliorer d'avantage la qualité sonore en éliminant des sons parasites causés par les défauts techniques du support, tels que les grésillements ou le souffle. Voici un exemple de restauration sonore de l'extrait du disque:

Audio: Disque TND65 washed restored

En ce qui concerne les bandes magnétiques, le principal danger de dégradation chimique du support est le "syndrome du vinaigre" pour les bandes à film de base en acétate et le syndrome "sticky shed" pour les bandes à film de base en polyesther. Une dégradation due au "syndrome du vinaigre" peut être ralentie en diminuant la température ambiante et en gardant un taux d'humidité relative bas et constant. Des bandes magnétiques atteintes du syndrome "sticky shed" peuvent être traitées en les chauffant pendant plusieurs heures afin d'en extraire l'humidité et ainsi éviter que la bande magnétique ne colle sur les têtes de lecture lors de la reproduction. Un exemple de traitement d'une bande magnétique atteinte du syndrome "sticky shed" peut être écoute ici:
Audio: Sticky Tape Audio: Sticky tape baked

Après avoir appliqué les traitements mécaniques et/ou chimiques nécessaires pour garantir une bonne reproduction du support sonore, le signal audio est numérisé. Les fichiers audio numériques sont alors sauvegardés en haute résolution sur un robot informatique et en basse résolution sur des serveurs "online". Ceci permet d'accéder aux contenus des enregistrements sonores sans devoir manipuler des supports fragiles, sans devoir maintenir d'anciennes machines de reproduction (platines, machines à bandes, etc.) et cela de façon rapide et sécurisée.

À ce jour, le CNA a numérisé plus de 9000 supports sonores.

Cellule de numérisation du CNA