|     | 

Partir ou rester?
19-02-2011


Soirée 6 : séance de 19h en présence du réalisateur Jawad Rhalib

Über Wasser

Atlantiques, Mati Diop, Sénégal-France, couleur, Beta SP, 16 min

À la nuit tombée, autour du feu, Serigne, jeune dakarois, raconte à ses deux amis son odyssée clandestine, récit épique de la traversée de l’Atlantique. À commencer par Moonfleet et Jamaica Inn, nous avons tous en mémoire ces contes de naufrageurs attirant les vaisseaux sur les récifs pour qu’ils s’y brisent. Le gros plan des lentilles d’un phare tournant sur elles-mêmes sur lequel s’achève Atlantiques, y fait immanquablement penser. Il n’y a pas de port derrière ce phare, seulement la nuit et l’eau glacée de la mort, le mirage d’une Europe où la survie serait plus aisée, mais inaccessible, ombre décharnée d’un Eldorado qui n’en est pas un, même si, comme toute puissance occidentale elle se nourrit de l’épuisement du tiers monde.

LES DAMNES DE LA MER, Jawad Rhalib, Belgique, France, Maroc, 2009, Couleur, Beta SP, arabe, français, 71 min

À Dakhla (extrême sud du Maroc), une des régions les plus poissonneuses du globe, des centaines de pêcheurs marocains, poussés par la raréfaction des ressources halieutiques plus au nord, s’entassent dans des tentes battues par les embruns. Mais leur quête d’une pêche miraculeuse s’est transformée en un piège tragique. Faute d’autorisations, ces hommes sont condamnés à rester à quelques mètres du rivage et à attraper ce qu’ils peuvent tandis que, au large, des chalutiers étrangers, équipés de sonars haute technologie, pêchent allégrement des poissons qui seront exportés vers d’autres continents.

Jawad Rhalib est auteur, réalisateur et journaliste professionnel. Son film « El Ejido, la loi du profit » sorti en salle en Belgique et en France a reçu plusieurs prix dont le prix du meilleur documentaire au Fespaco. Son long métrage documentaire « les damnés de la mer » sorti en salle en Belgique.