|     | 

Festival Panafricain d'Alger de William Klein
13-02-2011


Séance à 16h30

Festi val Panafricain d’Alger, William Klein, Algérie, 1969, couleur, 35 mm, 110 min

Festival Panafricain

Le Festival Panafricain d’Alger, qui s’est tenu en juillet 1969, a donné lieu à un film produit par l’ONCIC. Et c’est William Klein, qui s’est chargé de donner une cohérence à un large matériel composé de prises de vues tournées par diverses équipes et d’archives de luttes anticolonialistes en Afrique. Le film se nourrit d’archives des luttes d’indépendance et d’entretiens avec des représentants de mouvements de libération et d’écrivains africains. Parmi les artistes qui ont marqué cette édition citons : Miriam Makeba, Archie Shepp (qui a brillé par ses improvisations free jazz en compagnie de musiciens traditionnels algériens), Choukri Mesli, Barry White, Manu Dibango, Nina Simone, Ousmane Sembène, André Salifou...

William Klein suit les principales étapes du festival qui fut qualifié d’« opéra du tiers-monde » à sa manière particulière : le spectateur est plongé au milieu de l’action, particulièrement dans les images du défilé des troupes lors de l’ouverture du festival et celles du saxophoniste Archie Shepp improvisant en compagnie de musiciens algériens. Miriam Makeba, l’icône du festival, est immortalisée par le réalisateur de Who Are Y ou Polly Magoo, le documentaire la montre sur scène, répétant dans sa chambre d’hôtel en compagnie d’autres musiciens. Le film montre aussi des images de l’exploitation coloniale des africains et des luttes d’indépendance des mouvements révolutionnaires en Afrique (FLN, MPLA, PAIGC, Frelimo, ANC). Le film s’ouvre sur les questions : « Q u’est-ce que l’Afrique ? », « Q u’est-ce que le Festival ? », « Q u’est-ce que la culture ? ». Il se clôt avec l’affirmation « La culture africaine sera révolutionnaire ou ne sera pas ».